Recrutement

Comment travailler avec un (e) freelance?

Comment travailler avec un freelance?

Introduction

A l’ère de l’émergence de nouveaux modes de travail, je souhaitais aborder aujourd’hui la question des freelances.

De plus en plus de salariés se tournent vers “autre chose”. Le freelancing, l’entrepreneuriat, le remote, le télétravail ont la côte. Les salariés recherchent davantage de flexibilité et d’autonomie dans leur travail. Les entreprises doivent donc faire face aux démissions de leurs salariés et à l’accroissement des demandes de ruptures conventionnelles. Mais également aux demandes de plus en plus forte de travailler autrement. Et enfin à cette quête constante de sens. Certains dirigeants se sentent dépassés et ne comprennent pas cette “fuite” des nouvelles générations. D’autres souhaitent s’adapter mais se posent des questions.

Alors pourquoi ne pas essayer, vous aussi, en tant que dirigeants, de travailler autrement qu’en embauchant des salariés ? 

Bon nombre de mes clients se posent la question de solliciter un(e) freelance sur un projet. Ils ne savent cependant pas comment s’y prendre. A contrario, bon nombre également ne savent même pas ce qu’est un(e) freelance et sont donc loin de savoir qu’on peut travailler autrement que par le système classique. Si vous vous reconnaissez, cette interview est faite pour vous !

J’ai invité Dany Kuhn à répondre à quelques une de mes questions afin de vous éclairer, chers clients ou lecteurs de passage, sur les questions que vous vous posez et à vous pousser à sauter le pas.

Dany et moi nous travaillons ensemble depuis bientôt un an (déjà !). Elle est arrivée au tout début de la création de FMC Rights. Désireuse de communiquer et d’apporter toujours plus de valeur aux dirigeants, assistante RH, responsable RH et toutes personnes s’occupant de la gestion administrative du personnel, je me suis vite sentie dépasser par toutes les tâches à faire. Tâches qui se cumulaient avec mes prestations de services. Dany m’aide donc sur plusieurs projets notamment ma newsletter, mes articles de blog, la création d’e-book. Je suis pleinement satisfaite de son travail. Nous sommes donc deux indépendantes qui travaillons ensemble sur un même projet, sans aucun lien hiérarchique.

Fini le blabla, je vous laisse avec cette interview ♥

Question 1 : Peux-tu te présenter et nous dire quelle est ton activité ?

Dany KUHN, je suis freelance en Digital Marketing, Communication & Pitch. J’accompagne les TPE & PME dans leur Stratégie Marketing et dans la mise en place des actions de communication sur les canaux adaptés à leurs cibles – évidemment, ça passe par le digital. J’accompagne également les entreprises, équipes et individus à travailler leur pitch business, produit ou même leur pitch personnel.

Question 2 : C’est quoi un freelance et quelles sont ses principales caractéristiques ?

C’est un terme qu’on entend un peu tous les jours, surtout dans mon domaine. Et je pense que la définition dépend un peu des freelances eux-mêmes. En ce qui me concerne, un freelance, c’est un(e) expert(e) de son domaine qui travaille avec vous (et non pas pour vous), qui fait preuve de flexibilité, et dont la valeur ajoutée se cache peut-être où vous ne l’attendez pas.

J’ajouterais à la réponse de Dany qu’un freelance est indépendant et non un salarié de votre entreprise. Il existe nombreux domaines dans lesquels le freelancing se développe mais effectivement le domaine du digital est pionnier en la matière. Vous trouverez donc de nombreux graphiste, community management, développeur etc… en freelance.

Question 3 : Un freelance c’est comme un prestataire ?

En partie, oui. Mais un(e) freelance peut devenir plus qu’un simple prestataire. C’est mon cas avec toi, et avec les autres entreprises avec lesquelles je travaille : nous co-construisons, je sais que je peux être force de proposition et que je peux m’approprier les sujets de l’entreprise et me sentir ambassadrice, quelque-part. Sans être salariée, je me sens membre d’une équipe, et c’est aussi ce que je recherche dans mon statut de Freelance.

Question 4 : Pourquoi travailler avec un(e) freelance ? Quels sont les principaux avantages?

De mon expérience, c’est surtout la flexibilité et l’expertise dont le freelance peut faire preuve. Ma façon de travailler est totalement différente du cadre imposé lorsqu’on a des horaires de bureau : je travaille lorsque je sais que je suis productive, je me mets dans les bonnes conditions, et je suis toujours réactive aux demandes de mes clients (même le dimanche, pour FMC Rights et Conseils-productivité, haha).

Un autre élément qui dépend vraiment de la personne avec qui vous travaillez : le réseau. Je n’hésite pas à faire des introductions si je sens que cela peut avoir du sens, ou à recommander, parler des entreprises avec lesquelles je travaille… Encore une fois parce que je me sens impliquée, et c’est aussi propre à ma personnalité.

Je confirme complètement les propos de Dany. Elle n’hésite pas à me parler de ses autres clients si elle estime que leurs services peuvent m’intéresser et je suppose qu’elle fait de même pour moi. Pour preuve, je vous mets en lien un post qu’elle a fait spontanément pour valoriser mes prestations de formation pour 2020 (je précise que le post effectuée n’a aucunement été rémunéré). Un(e) freelance, c’est comme un salarié investi mais en mieux!😀

travailler avec un freelance

Question 5 : Comment poser les bases pour travailler sereinement ensemble ?

  • Poser noir sur blanc quels sont vos besoins, quelles sont vos attentes et le budget que vous avez pour y remédier. Il faut être en phase sur le prix des prestations et transparent sur ce que vous attendez, sous peine d’avoir de mauvaises surprises.
  • Définir une méthode de travail et de communication. Quel planning, qui doit fournir quels éléments sous combien de temps ? Comment se partage-t-on les éléments ? Par mail, dropbox, sur Google Drive, sur OneDrive etc. Et surtout, ne pas s’étaler sur plusieurs moyens de communication. Vous avez tellement le choix, selon votre profil et celui du/ de la freelance avec qui vous travaillez : SMS/Appel, Messenger, Whats’app, Mail, Hangout, Skype, Slack et j’en passe… Pour ma part, les compte-rendus et autres éléments à garder dans le temps sont envoyés par mail, et les petites updates comme “c’est fait !” sont plutôt envoyées par message sur Whatsapp.

Avec Dany, nous utilisons les mails (pour les sujets de fond) et Whats’app (pour les demandes plus spontanées). Nous avons également un dossier commun sur Google Drive. Et nous avons mis en place une procédure pour l’élaboration des articles de blog comprenant les différentes étapes, qui fait quoi et le timing à respecter. Cela évite les incompréhensions.

Poser les bases de travail avec un freelance_FMC rightsQuestion 6 : Quels conseils donnerais-tu pour travailler avec un (e) freelance ?

Les collaborations se passent tellement mieux quand on travaille avec des personnes qui nous ressemblent, qui ont les mêmes valeurs, et qui ont le même objectif que vous en tête. Choisir le freelance avec qui on travaille est tout aussi important que recruter quelqu’un. Si vous vous trompez, il faudra recommencer à chercher un profil, et passer du temps à réexpliquer votre entreprise, votre histoire, ce que vous recherchez etc… Mon second conseil serait de ne pas confondre flexibilité et disponibilité. Comme dans une entreprise traditionnelle, un collaborateur ne peut pas arrêter une tâche en cours pour satisfaire une demande immédiate. On ne peut pas travailler dans l’urgence quand on est freelance : ça crée de la frustration et des tensions dans vos relations de travail. Pour éviter cela, rien de tel que de planifier 😉

Question 7 : Travailler avec un(e) freelance est-il adapté à tous les types de structures ?

Oui et non. C’est à la portée de tous, mais le travail avec un freelance ne sera peut-être pas toujours adapté au style de management traditionnel en entreprise. Heureusement, cela change progressivement et TPE, PME & grands groupes font appel à nous sur des thématiques qu’ils ne maîtrisent pas.

Question 8 : Quel plateforme utiliser pour recruter un freelance ?

Fini les job boards et les annonces en ligne. Avec les freelances, il faudra passer par LinkedIn (Avec les mots clés qui vous intéressent et la géolocalisation adaptée), ou par des plateformes de mise en relation comme Malt.

J’ai personnellement utilisé Malt pour trouver Dany en recherchant les compétences dont j’avais besoin en fonction de la zone géographique. Puis j’ai contacté plusieurs personnes par message puis par téléphone pour échanger, parler de mon projet. L’objectif était, comme en recrutement classique, de voir quel est LE profil qui me correspondait le mieux.

Question 9 : Un mot pour la fin ?

La communication est clé. Si vous êtes super satisfait du travail, dites-le ! C’est quelque chose que tu fais Amélie, et qui rend nos échanges plus naturels, et plus simples. C’est aussi plus simple de parler de quelque-chose qui vous tracasse quand vous avez une bonne relation de travail !

Des questions ? 

N’hésitez pas à me contacter!

Restez connectés pour plus de contenu ♥✌️

Laissez un commentaire